Instructions pour le Zazen
INTRODUCTION AU ZAZEN

Sommaire

Les trois éléments du zazen

Dfaprès les mots du sixième patriarche : Dehors, être deesprit pure avant de faire aucune difference entre bien et mal, ça on appelle ZA . Dedans, voir impassiblement sa propre nature, ça on appelle ZEN.
Dans le zazen, on ajuste sa posture, sa respiration et son esprit. Ces ajustements du corps, du souffle et de lfesprit sont les trois éléments du zazen.
Avant la pratique du zazen, il faut manger de manière modérée et dormir suffisamment afin que le corps et lfesprit soient frais et dispos. Le philosophe Dr. Kitaro Nishida pratiquait le zazen seul dans sa jeunesse, mais le zazen est difficile à pratiquer seul. Il est recommandé de trouver un endroit sérieux où lfon pratique le zazen et où lfon peut recevoir une bonne instruction.



Hozumi Roshi, unsui ( moine en entraînement ) au monastère Shofukuji à Kobe


Comment sfasseoir

Pour pratiquer le zazen, habillez-vous de vêtements comfortables et asseyez-vous sur un coussin épais, en posant votre pied droit sur la cuisse gauche, puis votre pied gauche sur la cuisse droite ( position du lotus ), ou avec seulement un de vos deux pieds sur la cuisse ( position du demi-lotus ).
Placez votre main droite, paume vers le haut, sur les chevilles, puis votre main gauche sur votre paume droite. Joignez vos pouces bien haut au-dessus de vos index.
Redressez votre dos et tenez-vous droit comme une colonne. Rentrez votre menton, gardez vos yeux à demi ouverts et dirigez votre regard au sol à un mètre devant vous. Relâchez vos épaules et remplissez votre bas-ventre de ki, lfénergie de vie, sans forcer.

i‚PjEn partant dfune position assise en tailleur, placer le pied droit sur lfaine gauche. i‚QjPuis placer le pied gauche sur lfaine droite. i‚RjRedresser le dos et rester droit


i‚SjHokkaijoin : Placer la main droite, paume vers le haut, sur les chevilles, puis la main gauche sur la paume droite. Joigner les pouces bien haut au-dessus des index.
Une autre possibilité est de saisir la main droite avec la main gauche.


i‚TjRelâcher les épaules, garder les yeux à demi ouverts et baisser le regard le long du nez vers le sol.
( Ici, un pied seulement est posé sur la cuisse, position du demi-lotus )
i‚UjSans aucune tension, rester assis bien droit, de
manière décidée, tel le mont Fuji, qui sfélève vers les cieux au-dessus du Japon.
( Ici, les deux pieds sont sur les cuisses, position du lotus )


Comment respirer

Pour ajuster votre respiration, comptez mentalement votre respiration. Cette méthode sfappelle « susokukan ». En comptant chaque respiration, on arrive à régulariser la respiration. Comptez « u - n », alors que vous expirez longuement et profondément, puis aspirez naturellement. Comptez « de - ux » expirant et aspirez. Comptez « tro - is » expirant. Continuez de la sorte jusqufà ce que vous atteignez le chiffre dix, puis recommencez à partir de un, et ainsi de suite, pendant toute la période de zazen. Pour le débutant, cette méthode est très efficace. Elle favorise une concentration profonde.

On appelle respiration lfacte dfexpirer et dfinspirer. Lfexpiration est prioritaire et longue, lfinspiration est subordonné et courte. Lfexpiration est donc dominante et est suivie de lfinspiration. La respiration ne reste pas dans la bouche, mais au-delà se place dans le bas-ventre, appelé « kikai tanden », zone située quatre doigts au-dessous du nombril. Il est important que la respiration sfancre là. Comme la respiration est la condition la plus importante nécessaire à la vie, vous ne devez pas la laisser rester désordonné. Faites attention à bien respirer à partir du kikai tanden.

Le kikai tanden est un mot japonais qui signifie « mer de ki du bas-ventre ». Ki, cfest lfénergie vitale. En japonais, on utilise la racine ki pour les mots éléctricité et conditions météorologiques. Pareil pour le mot bonne santé, traduit litéralement « énergie vitale primordiale ». Le ki naît du kikai tanden. Là est la source de vie. Le bas du dos aussi est essentiel. Toutefois le kikai tanden a une très grande importance.

Donc en vous concentrant bien sur chaque respiration, tentez s.v.p. dfexpirer longuement et profondément. Expirez chaque fois de tout votre corps jusqufà la fin de lfexpiration et jusqufà ce qufil nfy ait plus dfair dans le corps. Lorsque lfair est épuisé, lfinspiration se déclenche toute seule et naturellement. Finalement, respirer cfest vivre.




Conditionner lfesprit

Lfhomme ne peut pas arrêter sa respiration plus de cinq minutes. Même dans le sommeil il nfy a pas de pause de la respiration. Si vous expirez à chaque fois jusqufau fond de votre bas-ventre, vous harmonisez votre respiration et lfesprit petit à petit devient tranquille.

Il est extrèmement difficile de tranquiliser lfesprit, mais si vous pratiquez la méthode du zazen correctement avec la bonne respiration, lfesprit se calmera. Et finalement vous atteignez une concentration profonde, appelée « zenjo » ou « sanmai ». Pour cela, il est nécessaire que vos efforts et votre dévouement soient sincères.

Zen nfest pas quelque chose de si éloigné de notre vie quotidienne. Dans la vie de tous les jours, le travail du zen doit se faire. Comme nous ne vivons qufune vie, autant la vivre pleinement et en lui donnant un sens ensemble.




Les vêtements pour le zazen

Il nfy a pas de règles strictes sur les vêtements à porter pour le zazen, mais il est recommandé qufils soient comfortables et neutres. Des vêtements rigides tel le costume-cravatte ne se prêtent pas au zazen. Déserrez votre ceinture. En général, préferez des vêtements simples. Si vous portez un kimono japonais, utilisez un hakama. Si vous voulez, vous pouvez vous faire faire des vêtements que vous ne utiliserez que pour le zazen, et si vous pratiquez en groupe, il est bon de garder le même style pour tous. Ainsi lfapparence du groupe sera ordonnée et pure.
Enlevez vos chaussettes, votre montre et, sauf cas spéciaux, vos lunettes.




Remarques générales

Pour rentrer dans le zendo, il est strictement interdit dfutiliser le côté où se trouve lfautel de Monjushiri Bosatsu. On utiilise lfentrée du côté où lfon sfasseoit. Cfest un signe dfhumilité de ne pas utiliser lfentrée principale. Quand vous entrez, joignez vos mains en position de prière et inclinez-vous. Une fois à lfinterieur du zendo, marchez silencieusement. La coutume est dfavancer en commençant par le pied gauche, et de reculer en commençant par le pied droit.

Toutes conversations inutiles ou salutations ne sont pas permises. Lorsque vous chantez les sutras, lisez les s.v.p. dfune voix forte provenant du bas-ventre. Ne chantez pas les sutras à votre propre rythme. Depuis toujours on dit : « Lisez avec vos oreilles ». Cfest à dire, écoutez le chant des sutras avec vos oreilles bien ouvertes et chantez avec la groupe à lfunison. Cela semble facile, mais cfest très difficile.

Chanter les sutras en choeur est un rafraîchissement pour le coeur, aussi bien pour ceux qui les chantent que ceux qui lfécoutent. Le chant des sutras est vraiment une bonne chose.







Veuillez klicker sur « Mail » pour envoi de messages

Messages


Kyoto Kokusai Zendo
Inukai, Sogabe-cho
Kameoka-shi
621-0027 Kyoto prefecture, JAPAN


Tel / Fax:
++81-(0)771- Jotokuji -24-0152 (English)
Tokoji -23-1784
E-mail: zen@tekishin.org


Kyoto International Zendo